LevenDeer Blog Streetwear | L'histoire du T-shirt

L'histoire du T-shirt

Publié par Mickaël Gojon le

L'histoire du T-shirt

Le vêtement le plus porter au monde est bien entendu le t-shirt. Qui n'en possède pas ? Mais qui connaît vraiment son histoire ?

Pourquoi est-il appelé T-shirt ?

Pour sa forme de "T", on le traduit littéralement par "chemise en T".

Les débuts du T-shirt : l'US Navy

La classe populaire le porte depuis le 19ème siècle, en sous-vêtement ou sous le bleu de travail.
L'Us Navy l'adopte en 1913, il a su conquérir la marine américaine. Il était confortable et facile à laver. Le lavage des uniformes coûtant très cher, l'armée a pu faire de grosses économies.

Démocratisation dans les années 20 à 40

L'acceptation comme vêtement "de dessus" commence en 1920 grâce à Hollywood et au sport. On le portait comme un vêtement fonctionnel (sous-vêtement). Il avait des manches courtes et un col plus échancré.

En 1938, la marque Sears sort une collection présentant le T-shirt comme un vêtement d'extérieur ou comme un sous-vêtement. Il est appelé "gob-shirt" (chemise de marin).

Sears était un fabricant historique de t-shirt d'entrée de gamme comme Fruit of the Loom ou encore Jockey.

En 1924, le célèbre magazine Life publie une photo d'un militaire portant un t-shirt blanc avec l'inscription "Air Corps Gunnery School" en couverture. Cette photographie a permis la reconnaissance comme véritable vêtement de tous.

Expansion de la reconnaissance du T-shirt par l'armée américaine

Les GI américains ont largement contribué à la reconnaissance internationale du t-shirt. Ils ont initiés l'Europe au port du t-shirt lors de la Seconde Guerre Mondiale. Mettant en avant ces caractéristiques comme la légèreté, le confort et le côté hygiénique remplaçant ainsi les vieux vêtements en laine.

Les vétérans de cette guerre portent le t-shirt au quotidien en rentrant de la guerre.

Outil publicitaire et Hollywood

En 1948, le gouverneur Thomas E. Dewey se sert de t-shirt imprimé pour sa campagne électorale.

C'est dans les années 50 que le T-shirt devient l'élément star de la garde robe masculine. Les acteurs du moment James Dean et Marlon Brando portent le t-shirt dans des films à succès comme Rebel without a Cause ou encore The Wild One.
Le T-shirt blanc fait parti du look séduisant et rebel. Il est aussi vu comme un élément de décontraction porté par Steve McQueen.

Les modèles évoluent : les manches s'allongent et les cols remontent. On voit arrivé aussi les cols v et les raglans. La marque Sears le renomme même T-Style shirt dans son magazine.

L'entrée de la couleur

Les hippies des années 60 incorporent la couleur pour exprimer leurs opinions pacifistes "peace and love".

Ils utilisent la technique du tie dye pour teindre avec des couleurs psychédéliques les t-shirts blancs qui sont encore rapportés à l'image des militaires.

Le T-shirt graphique

Courant 60-70, les jeunes se lassent du basique T-shirt blanc et cherchent de l'originalité.

L'arrivée de l'encre au plastisol conduit à la démocratisation de la sérigraphie. Les designers utilisent les t-shirts comme moyen d'expression et de support pour vendre.

Les feuilles de transferts ont permis l'élaboration de plusieurs milliers de designs. Grâce à ça les acheteurs se transforment en "panneau" des groupes pour lesquels ils achètent les t-shirts (marque, groupe de musique, ville...etc).

La qualité de la sérigraphie reste préférée au transfert qui s'abîme rapidement. La designeuse Katharine Hamnett a mis au goût du jour, les T-shirts over-sized avec des messages inspirés du mouvement hippie. Les T-shirts over-sized seront à la mode jusqu'en 90.

De nos jours, le T-shirt se porte de toutes les manières et couleurs possible. Brodés, imprimés ou unis : ils sont une véritable révolution !

 

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.