L'évolution de la danse hip-hop

Publié par Mickaël Gojon le

L'évolution de la danse hip-hop

Comme le mouvement éponyme, la danse hip-hop est apparue à New-York dans les années 70.

On voit apparaître l'uprock, le breaking ou encore le toprock. On a rapidement pu constaté la formation de dance crew qui se confrontaient entre eux lors de battle.

Ces confrontations informelles consistaient en un cercle que le public et les danseurs constitués avec au milieu la place pour montrer ses talents en freestyle.

L'inspiration de la danse hip-hop

En hip-hop, on rencontre différents mouvements de danse. Il y a ceux que l'on fait debout et ceux que l'on fait au sol (tours sur la tête, windmill où seul le torse reste en contact avec le sol alors que le reste du corps tourne, etc.). De nombreux mouvements sont inspirés d'autres disciplines comme le mime (l'idée du moonwalk de Michael Jackson est issu de jeunes danseurs de hip-hop), la capoeira, ou encore de l'observation d'animaux (le scorpion par exemple) ou de cultures (l'Égypte par exemple)

Le hip-hop dépasse les frontières

Après la conquête des USA, la danse hip-hop évolua ensuite dans différentes régions incluant la côte californienne. De nouvelles manières de danser émergèrent avec la musique funk dans les années 1980.

On peut notamment citer le fait de bouger comme un robot et les mouvements de type electric boogaloo (une sorte de popping).

C'est à cette époque que le hip-hop débarque en France. Avec l'émission "H.I.P. H.O.P." de Sidney Duteil en 1984 sur TF1.
On y trouvait des cours de danse, des battles (appelées défis dans l'émission), des concerts en direct, etc. Cette émission a permis la popularisation du hip-hop (aujourd'hui appelé "old school") et du rap. Elle a amené beaucoup de jeunes à s'entraîner chez eux, dans les rues ou à l'école au son de gros radio-cassettes (les ghetto blasters). C'est dans cette émission qu'on a lancé en France le terme de smurf, synonyme du hip-hop dansé debout. La légende veut que le terme "smurf" (nom des schtroumpfs en anglais) a été donné à la danse du fait des gants blancs portés par certains danseurs.

Dans les années 90, le krump et ses mouvements énergiques (et démontrant une certaine colère) fait son apparition dans la région de Los Angeles. Cette manière de danser est associée à Cesare "Tight Eyez" Willis et Jo'Artis "Big Mijo" Ratti (leaders de la troupe des Krump Kings) ainsi qu'au chorégraphe Christopher "Lil'C" Toler.

Depuis, plus récemment, un courant de hip-hop nommé new style se développe, mettant en avant les isolations (un peu comme en danse jazz). Il s'agit d'un style plus "commercial" et qui s'éloigne du monde de la rue puisqu'il est à présent enseigné dans les écoles de danse sous un angle technique.

C'est ce style qu'on peut voir régulièrement dans les clips vidéo. La danse hip-hop a donc de nos jours acquis ses lettres de noblesse en entrant dans les écoles de danse.

Le hip-hop et l'art

En 2002, le magazine Le Monde a donné ses lettres de noblesse à la danse hip-hop dans un manifeste "Noblesse du hip-hop". L'élaboration artistique de la danse lui confère le terme noble : d'art.

La danse hip-hop est aussi très souvent utilisée dans de nombreux clips. De nombreux films (dont les Sexy Dance) ont permis à ce style d'être très réputé et apprécié de tous.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.